Le chocolat en Angleterre

LE CACAO fit son apparition en Angleterre vers 1650. En 1648, Thomas Gage, un dominicain ayant parcouru les Amériques, avait découvert son utilisation aux Antilles britanniques où « riches et pauvres adoraient boire le chocolat pur, sans adjonction d’aucun sucre ou arômes ». En 1655, la prise de la Jamaïque laissa aux mains des Anglais de grandes plantations de cacao.

Deux ans plus tard, un marchand eut l’idée d’afficher à la devanture de son magasin :
« Vous trouverez ici une excellente boisson antillaise, le chocolat, en vente à Bishopsgate street, chez un marchand français. Dégustation à toute heure de la journée, et vente à emporter. » Cinq ans après l’inauguration de la première maison de dégustation à Londres naquit une formidable concurrence entre commerçants.

Ni le chocolat ni le café n’étaient des boissons de cour : les deux produits étaient en vente dans des magasins spécialisés. Samuel Pepys prit sa première tasse de chocolat en 1662 et en fit très vite son habitude matinale « du saut du lit ».

Les maisons les plus prestigieuses, White’s et The Cocoa Tree, apparurent vers la fin du XVIIeme siècle. Les Anglais innovèrent : ils remplacèrent l’eau par du jaune d’oeuf, du vin et parfois du lait (à partir de 1730). Mais la boisson était épaisse, car on y ajoutait de la fécule destinée à alléger les graisses du cacao.van_houtens_reiner_loslicher_cacao

Le fouet qui servait à la faire mousser fut remplacé par le moulin à la fin du XVII siècle. Ce fut Conrad Van Houten, pharmacien hollandais, qui fit entrer le chocolat dans l’ère industrielle. Il
inventa une presse à dégraisser les fèves et mit au point une méthode alcalinisation qui neutralisait les acides et rendait le chocolat plus soluble.